Ween le thermostat connecté qui vous géolocalise
 
C'est peut-être dans les thermostats, ces petits boîtiers ingrats qui servent à réguler le chauffage, que va se loger le plus d'intelligence dans une maison. Le thermostat connecté Ween utilise la géolocalisation afin de réguler automatiquement le chauffage et ainsi tenter de vous faire réaliser des économies.
 
Ween est né du constat que trop souvent nous gaspillons de l’énergie en chauffant notre maison alors que nous n’y sommes pas. «Programmer un thermostat en fonction de ses heures de présence dans une maison permet déjà de réaliser 6 à 7% d'économie. Mais faire correspondre parfaitement les plages de chauffe avec l'occupation effective de la maison permet de réduire la facture d'au moins 20%», explique Jean-Laurent Schaub, cofondateur de Ween, avec Nathanaël Hunier.
Pour parvenir à cette parfaite corrélation entre-temps de chauffe et occupation, Ween se fonde avant tout sur les données collectées par les smartphones. Ce qui lui permet d'anticiper la mise en route du chauffage. Dès lors qu'un des smartphones identifiés dans l'application se rapproche de l'habitation, le chauffage se rallume.
Et pour les enfants trop petits pour avoir un téléphone, Jean-Laurent Schaub explique que «leurs horaires sont plus prévisibles. Dans ce cas, il suffit simplement de programmer en fonction de l'heure habituelle de leur retour». Ween détecte aussi la présence d'habitants dans la maison, notamment grâce à ses capteurs sensibles au bruit, et non pas seulement aux mouvements.
Autre atout de Ween par rapport à certains de ses concurrents, le thermostat est compatible avec tous types de chauffage, y compris électrique. Il y a toutefois un bémol dans ce dernier cas, il faut que l'installation soit récente pour que les radiateurs soient pilotés de façon centrale.
Lauréat du prix de l'innovation lors du salon CES à Las Vegas, le thermostat Ween sera commercialisé début 2016, à 349 €.
 
 
 
 
   
 
 
 
 
   


































 
 
 

21 avril 2019
L'enseigne Franprix teste un robot-caddy autonome

L’enseigne Franprix teste actuellement dans l’un de ses magasins parisiens un petit droïde autonome capable de transporter 40 kg de produits jusqu’au domicile des clients. Deux grandes roues entourant un caisson carré surmonté d’un gyrophare rouge. Voilà à quoi ressemble cet étrange robot livreur qui fait des allers et retours sur le trottoir.


19 avril 2019
Dix exemplaires de robots Spotmini tractent un poids lourd

Dans la vidéo en bas de cette page, Boston Dynamics a attelé dix SpotMini à un camion. La meute de robots-chiens tire le poids lourd, dont le poids n'est pas précisé, sur quelques dizaines de mètres. C’est à la fois impressionnant, rigolo et mignon. Le constructeur indique que la route présente une pente d'environ un degré.


17 avril 2019
La caméra infrarouge se démocratise sur les drones


15 avril 2019
L'intelligence artificielle assiste ce vélo électrique

14 avril 2019
Dans quel sens vont se déplier les smartphones pliables?