La voiture autonome de Google
 
Google développe depuis plusieurs années un véhicule totalement autonome. Aux Etats-Unis, l'état du Nevada et plus récemment la Californie a autorisé la mise en circulation des premiers modèles. A l'heure actuelle, seules des petites portions de routes sont allouées à ces voitures autonomes.
 
Le chauffeur totalement passif n'utilise ni ses pieds, ni ses mains, et ne regarde pas la route, pendant que le véhicule conduit tout seul à destination, après avoir indiquer une adresse dans le GPS. Google a déjà effectué des tests avec 7 voitures qui ont parcouru 1500 kilomètres sans intervention humaine avec aucun accident à déplorer.
La cartographie du géant de l'internet renseigne l'automobile qui est repérée en permanence par un capteur. Une caméra détecte les obstacles sur 360°. Trois capteurs situés à l'avant repèrent la position exacte de ces obstacles. Sur le toit, un radar reproduit en trois dimensions les véhicules environnants. Avec une détection anticipée sur 60 mètres, la voiture peut accélérer ou freiner en fonction des évènements de la route. D'autres constructeurs devraient dans un futur proche lancer leur modèle de véhicule autonome.
 
 
 
 
   
 
 
 
 
   


 
 
 
L'actualité des nouvelles technologies


 
21 avril 2019
L'enseigne Franprix teste un robot-caddy autonome


 
19 avril 2019
Dix exemplaires de robots Spotmini tractent un poids lourd


17 avril 2019
La caméra infrarouge se démocratise sur les drones

15 avril 2019
L'intelligence artificielle assiste ce vélo électrique

 
14 avril 2019
Dans quel sens vont se déplier les smartphones pliables?