Voici la première arme à feu en métal imprimée en 3D

 

Cody Wilson est un Américain défenseur du crypto-anarchisme et étudiant en droit. Il est surtout connu comme le fondateur et directeur de Defense Distributed, une association à but non lucratif qui développe et publie des armes à feu open source, appelée Wiki Weapons, imprimable pour impression tridimensionnelle.

 

Cet américain qui se définit comme un homme de gauche, à tendance anarchiste, a présenté une arme imprimée en 3D, intégralement en métal. Une arme plus vraie que nature qu’il a tout simplement conçu grâce à la mise à jour de son imprimante 3D, Ghost Gunner (artilleur fantôme). L’impression de semi-automatique comme le Colt 45 est désormais possible, et celle de Glock le sera bientôt. Pas de numéro de série, ni d’achat à un revendeur agrée rend sa détection quasiment impossible par les autorités.
Les initiés ont fait la connaissance de Cody Wilson en 2013 avec « The Liberator », la première arme à feu fonctionnelle imprimée en 3D. Il s'agissait d'un colt 45 en plastique ABS dont seul le percuteur était en métal. Une précaution prise par son créateur pour qu’il reste détectable dans les aéroports notamment.
Le jeune étudiant avait même publié les plans 3D de l’arme sur son site Defense Distributed, incitant les autorités à mettre le holà. Trop tard puisque plus de 100000 téléchargements avaient déjà été effectués. Depuis, ces plans sont disponibles sur de nombreux sites de Torrent.
Demain verra-t-il l’avènement d’un monde où imprimer une arme à feu sera simple comme bonjour ? Il n’aura fallu qu’une petite heure à Wilson pour concevoir le sien. Les autres devront débourser pas moins de 1675 dollars pour s’offrir Ghost Gunner sur le site de l’américain, télécharger les plans et acquérir le reste du matériel nécessaire. Rien de bien insurmontable pour quelqu’un de motivé.
Et la législation dans tout ça ? Floue, ce qui rend l’impression 3D d’armes à feu toujours possible, mais surtout légale. Aux États-Unis, la revente et la cession d’une arme à feu imprimée en 3D sont interdites, pas leur impression. La Californie impose seulement de déclarer toute arme imprimée en 3D afin de vérifier les antécédents du propriétaire, autant dire que ce sera au bon vouloir de chaque Ghost Gunner ! En France, une proposition de loi a été déposée pour encadrer l’impression 3D, et n’apporte finalement pas grand-chose de nouveau.
Même si ces armes sont loin d’égaler les armes à feu traditionnelles en terme de qualité (portée du tir, fiabilité, usure du plastique, etc.), le contexte actuel a de quoi inquiéter après les nombreuses tueries de ces dernières années aux Etats-Unis, dont la plus meurtrière de l'histoire américaine à Las Vegas, qui a fait 58 morts et plus de 500 blessés, le 1er octobre 2017.

 
 
 
 

 
 
    

 
 

 
   


































 
 
 

Une peau robotique anime des objets inertes

Des chercheurs ont mis au point une peau élastique multifonction, dotée de capteurs et d'actionneurs, qui peut apporter le mouvement à des objets inertes... Lire la suite

 

Ce robot menuisier construit vos meubles à votre place

AutoSaw est un système robotique qui permet à des novices de concevoir des meubles en bois sur ordinateur puis d'en confier la découpe à des robots... Lire la suite

 
 

Les robots aussi ont fait du ski aux Jeux Olympiques

Les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang ont fait des heures supplémentaires pour présenter la technologie de la robotique coréenne, avec des robots qui ont participer à des tournois de ski... Lire la suite

 

Ce robot nettoie la cuvette des toilettes à votre place

Ce robot nettoie automatiquement les toilettes grâce à un système alimenté par une batterie rechargeable. Plus besoin de se salir les mains, il fait tout le sale boulot à votre place... Lire la suite

   
 

La Vendée teste un marquage au sol dynamique dotée d'un éclairage à Led

La commune de Montréverd teste une portion de route « intelligente » nommée Flowell. Dotée d'un système d'éclairage à Led, elle permet de modifier le marquage au sol de façon dynamique... Lire la suite

 

Le guidon connecté Wink est nantais et récompensé aux Etats-Unis

Utiliser le GPS de son smartphone pour trouver son chemin, c’est pratique, sauf quand on est à vélo. Voilà pourquoi la start-up Velco a conçu Wink, un guidon connecté au service des cyclistes... Lire la suite

 
 

Ce système rend transparente la voiture qui vous précède

Valeo a présenté sa technologie baptisée Xtravue qui permet d'effacer les autres voitures qui circulent devant vous. Le conducteur peut ainsi anticiper les dangers de la route... Lire la suite

 

La citadine électrique de Valeo coûte seulement 7500 euros

L'équipementier français Valeo a profité du CES 2018 (Consumer Electronics Show) à Las Vegas pour présenter un prototype de citadine électrique biplace dotée d'une autonomie de 100 km... Lire la suite