Voici comment Airbus imagine les transports du futur

 

Allié à Italdesign, Airbus a dévoilé son concept de navette modulaire biplace tantôt voiture électrique, drone autonome ou capsule pour un transport terrestre à grande vitesse type Hyperloop. Le tout sera géré par une intelligence artificielle qui choisira la combinaison la plus efficace en fonction du temps de trajet et des préférences des voyageurs.

 
Airbus avait déjà annoncé qu'il travaillait à un projet de voiture volante en vue de créer un service de taxi, que les usagers pourraient réserver via une application mobile. Le constructeur aéronautique indiquait qu'il comptait tester un premier prototype d'ici fin 2017. En réalité, c'est sur un concept encore plus ambitieux que planche Airbus...
À l'occasion du salon international de l'automobile de Genève (Suisse), l'entreprise toulousaine a dévoilé un projet de transport multimodal baptisé Pop.Up. Conçu en partenariat avec la firme italienne Italdesign, spécialisée dans l'ingénierie pour l'industrie des transports, il s'agit d'un système de navette modulaire qui se compose de trois éléments. Une capsule en fibre de carbone, pouvant accueillir deux passagers, un châssis quatre roues à propulsion électrique, et un module aérien à huit rotors, électriques eux aussi. La capsule indépendante pourra être connectée à l'un ou l'autre de ces modules en fonction des besoins.
Selon le scénario de déplacement, la capsule pourra se transformer en voiture électrique ou en drone à pilotage autonome pour emprunter la voie des airs. Une troisième option envisagée consiste à intégrer la capsule à un système de transport à grande vitesse type Hyperloop. Dans les faits, ce système de transport, qui sera vraisemblablement proposé comme un service, s'utilisera à partir d'une application mobile. Une fois que le voyageur aura indiqué sa destination, une intelligence artificielle (IA) proposera plusieurs scénarios en tenant compte de l'état du trafic et des préférences du voyageur.
Le trajet pourra débuter en mode voiture électrique autonome puis, à certains points, basculer sur le mode aérien avec le drone venant se fixer sur le toit de la capsule pour l'emporter dans les airs, le module terrestre retournant alors à la station Pop.Up la plus proche. Une telle combinaison pourrait par exemple être intéressante pour des personnes vivant en périphérie de grandes agglomérations. Elles rouleraient jusqu'aux portes de la ville puis voleraient pour rejoindre leur lieu de travail dans le centre.
Lors de la présentation, Airbus et Italdesign ont fourni quelques éléments techniques sur la configuration de la plateforme Pop.Up. La capsule mesurera 2,64 m de long pour 1,54 m de large et 1,41 m de haut. Elle pourra donc emporter deux personnes pour une charge totale de 200 kg. Le module terrestre mesurera 3,11 m de long pour 1,90 m de large et 68 cm de haut. Il sera propulsé par deux moteurs électriques sur les roues arrière délivrant une puissance de 60 kW.
La voiture autonome pourra rouler à 100 km/h sur une distance de 130 km. La charge des batteries se fera en 15 mn. Quant au module aérien, il sera doté de huit rotors contrarotatifs électriques d'une puissance totale de 136 kW. Une fois connecté à la capsule, il pourra voler jusqu'à 100 km/h sur une distance maximale de 100 km. Si sur le papier le concept Pop.Up semble faisable et plutôt pertinent, la mise en œuvre n'en sera pas moins complexe. Pour autant, Airbus et Italdesign estiment qu'il pourrait voir le jour d'ici une dizaine d'années.
 
 
 
 
 

 
 
 

 
   
                 

Un réseau de recharge rapide pour les véhicules électriques

Trois constructeurs automobiles allemands (BMW, Volkswagen, Daimler) et l'américain Ford collaborent pour déployer un réseau de bornes de recharge ultra rapide pour les véhicules électriques en Europe... Lire la suite

 

Terzo Millenio la Lamborghini du futur

Le prestigieux institut de recherche américain MIT (Massachusetts Institute of Technology) a signé un partenariat avec le constructeur automobile italien Lamborghini... Lire la suite

 
 

La route du futur stockera la chaleur pour la restituer

Dans un futur proche, il sera possible de rouler sur des routes capables de dénneiger une chaussée, mais aussi de chauffer des bâtiments publiques et des habitations... Lire la suite

 

Des robots scannent les rayons des magasins américains

Certains supermarchés américains testent depuis octobre 2017 des robots capables de scanner les produits entreposés dans les rayons... Lire la suite

 
 

La nouvelle version du robot chien Aibo de Sony

Le premier modèle de ce chien robot  a été commercialisé il y a 18 ans. Truffé de capteurs et dopé à l'intelligence artificielle, il revient dans une nouvelle version prévue pour 2018... Lire la suite

 

L'assistant robotisé de Sony s'appelle Xperia Hello

Tout comme les assistants de Google, Apple ou Amazon, le Xperia Hello est à l’origine un assistant vocal connecté que l’on peut placer dans un salon... Lire la suite

 

Le premier poids lourd électrique se nomme E-Fuso Vision One

Présenté au salon de Tokyo, le camion E-Fuso Vision One, de Daimler, est le premier poids lourd électrique. Il offre une autonomie de 350 km et peut emporter onze tonnes de charge utile... Lire la suite

 

Ce propulseur à ion rend Mars accessible en 17 jours

Un propulseur à ion développé par la NASA a brisé plusieurs records lors d’une série de phases tests. Les responsables espèrent envoyer les premiers astronautes sur Mars d'ici 20 ans... Lire la suite

       

Les voitures autonomes pourront voir dans les angles morts

Développé au MIT, un système subtil d'analyse d'image détecte des personnes et des objets en mouvement dans des angles morts en observant leurs ombres... Lire la suite