Voici comment Airbus imagine les transports du futur

 

Allié à Italdesign, Airbus a dévoilé son concept de navette modulaire biplace tantôt voiture électrique, drone autonome ou capsule pour un transport terrestre à grande vitesse type Hyperloop. Le tout sera géré par une intelligence artificielle qui choisira la combinaison la plus efficace en fonction du temps de trajet et des préférences des voyageurs.

 
Airbus avait déjà annoncé qu'il travaillait à un projet de voiture volante en vue de créer un service de taxi, que les usagers pourraient réserver via une application mobile. Le constructeur aéronautique indiquait qu'il comptait tester un premier prototype d'ici fin 2017. En réalité, c'est sur un concept encore plus ambitieux que planche Airbus...
À l'occasion du salon international de l'automobile de Genève (Suisse), l'entreprise toulousaine a dévoilé un projet de transport multimodal baptisé Pop.Up. Conçu en partenariat avec la firme italienne Italdesign, spécialisée dans l'ingénierie pour l'industrie des transports, il s'agit d'un système de navette modulaire qui se compose de trois éléments. Une capsule en fibre de carbone, pouvant accueillir deux passagers, un châssis quatre roues à propulsion électrique, et un module aérien à huit rotors, électriques eux aussi. La capsule indépendante pourra être connectée à l'un ou l'autre de ces modules en fonction des besoins.
Selon le scénario de déplacement, la capsule pourra se transformer en voiture électrique ou en drone à pilotage autonome pour emprunter la voie des airs. Une troisième option envisagée consiste à intégrer la capsule à un système de transport à grande vitesse type Hyperloop. Dans les faits, ce système de transport, qui sera vraisemblablement proposé comme un service, s'utilisera à partir d'une application mobile. Une fois que le voyageur aura indiqué sa destination, une intelligence artificielle (IA) proposera plusieurs scénarios en tenant compte de l'état du trafic et des préférences du voyageur.
Le trajet pourra débuter en mode voiture électrique autonome puis, à certains points, basculer sur le mode aérien avec le drone venant se fixer sur le toit de la capsule pour l'emporter dans les airs, le module terrestre retournant alors à la station Pop.Up la plus proche. Une telle combinaison pourrait par exemple être intéressante pour des personnes vivant en périphérie de grandes agglomérations. Elles rouleraient jusqu'aux portes de la ville puis voleraient pour rejoindre leur lieu de travail dans le centre.
Lors de la présentation, Airbus et Italdesign ont fourni quelques éléments techniques sur la configuration de la plateforme Pop.Up. La capsule mesurera 2,64 m de long pour 1,54 m de large et 1,41 m de haut. Elle pourra donc emporter deux personnes pour une charge totale de 200 kg. Le module terrestre mesurera 3,11 m de long pour 1,90 m de large et 68 cm de haut. Il sera propulsé par deux moteurs électriques sur les roues arrière délivrant une puissance de 60 kW.
La voiture autonome pourra rouler à 100 km/h sur une distance de 130 km. La charge des batteries se fera en 15 mn. Quant au module aérien, il sera doté de huit rotors contrarotatifs électriques d'une puissance totale de 136 kW. Une fois connecté à la capsule, il pourra voler jusqu'à 100 km/h sur une distance maximale de 100 km. Si sur le papier le concept Pop.Up semble faisable et plutôt pertinent, la mise en œuvre n'en sera pas moins complexe. Pour autant, Airbus et Italdesign estiment qu'il pourrait voir le jour d'ici une dizaine d'années.
 
 
 
 
 

 
 
 

 
   


































 
 
 

Ce robot nettoie la cuvette des toilettes à votre place

Ce robot nettoie automatiquement les toilettes grâce à un système alimenté par une batterie rechargeable. Plus besoin de se salir les mains, il fait tout le sale boulot à votre place... Lire la suite

 

Il est impossible de différencier cette voix artificielle d'une voix humaine

Grâce à son système Tacotron 2, Google aurait réussi à générer un flux audio au résultat si naturel qu’il ne pourrait être distingué de celui produit par une voix humaine... Lire la suite

 
 

La Vendée teste un marquage au sol dynamique dotée d'un éclairage à Led

La commune de Montréverd teste une portion de route « intelligente » nommée Flowell. Dotée d'un système d'éclairage à Led, elle permet de modifier le marquage au sol de façon dynamique... Lire la suite

 

Le guidon connecté Wink est nantais et récompensé aux Etats-Unis

Utiliser le GPS de son smartphone pour trouver son chemin, c’est pratique, sauf quand on est à vélo. Voilà pourquoi la start-up Velco a conçu Wink, un guidon connecté au service des cyclistes... Lire la suite

 
 

Ce système rend transparente la voiture qui vous précède

Valeo a présenté sa technologie baptisée Xtravue qui permet d'effacer les autres voitures qui circulent devant vous. Le conducteur peut ainsi anticiper les dangers de la route... Lire la suite

 

La citadine électrique de Valeo coûte seulement 7500 euros

L'équipementier français Valeo a profité du CES 2018 (Consumer Electronics Show) à Las Vegas pour présenter un prototype de citadine électrique biplace dotée d'une autonomie de 100 km... Lire la suite

 
 

Voici la première main bionique portative dotée du sens du toucher

Une équipe de scientifiques suisses, italiens et allemands, a dévoilé la toute première main bionique dotée du sens du toucher, et suffisamment allégée pour se porter en dehors du laboratoire... Lire la suite

 

Le Wattup Mid Field recharge tous les appareils d'une pièce

Ce chargeur sans fil et surtout sans contact a la capacité de recharger les smartphones dans un rayon de moins d’un mètre. Il peut même recharger d'autres types d'appareils... Lire la suite