Un capteur pour détecter les places de parking libres

 

L’équipementier allemand Bosch propose un concept de capteurs basse consommation pouvant former un réseau de surveillance des places de stationnement libres dans les rues ou les parkings. L’information est centralisée sur des serveurs et accessible au grand public via une application mobile.

 
Si l’on nous promet dans un avenir proche des voitures capables de trouver une place de stationnement et de se garer toutes seules, une telle technologie sera sans doute onéreuse et réservée aux modèles les plus haut de gamme. En attendant, les millions de véhicules et leurs conducteurs qui circulent chaque jour à la recherche d’une place de parking doivent s’en remettre à la méthode traditionnelle qui consiste à bien ouvrir les yeux et avoir de la chance… C’est là que l’Internet des objets peut fournir une illustration concrète de son utilité. L’équipementier allemand Bosch a développé des capteurs basse consommation qui détectent la présence d’un emplacement de parking libre et relaient l’information que les automobilistes peuvent consulter depuis leur smartphone. Finis les tours de pâtés de maisons et les visites de parkings qui s’éternisent à la recherche d’une place.
Le capteur d’occupation de Bosch se présente sous la forme d’un disque de la taille d’un CD audio bombé sur trois centimètres de haut. Il incorpore deux technologies de mesure qui corroborent mutuellement leurs informations. L’équipementier ne précise pas de quel type de système de détection il s’agit. Le capteur s’installe sur une place de parking, directement à la surface ou bien dans le sol. Il peut supporter le poids d’une voiture et fonctionne sur une batterie dont l’autonomie peut aller jusqu’à sept ans. L’état d’occupation de la place est vérifié à intervalles réguliers et l’information est transmise par liaison sans fil à un serveur.
Muni d’une application mobile installée sur son smartphone, l’utilisateur peut visualiser en temps réel les places de parking disponibles dans la zone où il veut se rendre. Il peut activer des filtres pour sélectionner les places en fonction de leur taille, connaître la présence d’emplacement réservés (pour les personnes handicapées, les familles…) ou de stations de recharge pour véhicule électriques. L’application peut même lancer une navigation assistée pour mener l’automobiliste jusqu’à une place.
Le système a en tout cas l’avantage de pouvoir être déployé très rapidement car il ne nécessite aucun câblage. Bosch assure qu’il faut seulement 24 heures pour équiper un parc de stationnement avec des capteurs sur chaque emplacement et mettre en service le réseau. L’industriel considère par ailleurs que cette technologie est la première étape vers l’avènement du stationnement automatisé. « Pour que ce service fonctionne, les voitures autonomes auront besoin d’une information fiable sur les places de parking libres, ce que Bosch est déjà en mesure de fournir. » En attendant, l’entreprise allemande compte équiper ses propres parkings de capteurs d’occupation pour aider salariés et visiteurs à se garer plus rapidement.
 
 
 
 

 
 

 
 
 
 
   


 
 
 
L'actualité des nouvelles technologies


 
21 avril 2019
L'enseigne Franprix teste un robot-caddy autonome


 
19 avril 2019
Dix exemplaires de robots Spotmini tractent un poids lourd


17 avril 2019
La caméra infrarouge se démocratise sur les drones

15 avril 2019
L'intelligence artificielle assiste ce vélo électrique

 
14 avril 2019
Dans quel sens vont se déplier les smartphones pliables?