Le téléphone du futur n'aura plus de haut-parleurs
 
Dans le domaine de la téléphonie mobile, le développement de la transmission du son par conduction osseuse ou tissulaire a fait des progrès énormes ces dernières années. Le japonais Kyocera est le premier fabricant à commercialiser des téléphones utilisant cette nouvelle technologie très prometteuse.
 
Le procédé consiste à remplacer les haut-parleurs par un système de vibrations émises directement par le corps du téléphone, qui est recouvert d'un matériau conducteur. Cette technologie baptisée Smart Sonic Receiver envoie des ondes sonores dès que le téléphone touche l'oreille de l'utilisateur. Le son se transmet directement vers le tympan en circulant dans les os et les tissus de l'oreille. La transmission du son par conduction permet d'entendre efficacement son interlocuteur, même dans un environnement bruyant comme par exemple une discothèque ou une usine. Il est même possible de plaquer le téléphone contre les écouteurs d'un casque diffusant de la musique. La voix en surimpression s'entend alors très nettement. Au Japon, le fabricant Kyocera a déjà commercialisé en 2012 deux modèles de téléphone équipés de cette technologie. Le premier est un smartphone à écran tactile nommé Urbano Progresso, qui fonctionne sous Androïd 4.0 Ice Cream Sandwich. Le second est un téléphone à clapet simple, doté d'un pavé numérique traditionnel. La téléphonie par conduction est sur le point de se démocratiser. Il est fort probable que d'autres constructeurs lancent sur le marché des téléphones sans haut-parleurs dès 2013.