Téléphoner avec son doigt est désormais possible
 
Dans quelques mois, une personne qui téléphonera avec son doigt, ça ne sera plus de la science fiction. Conçu par Innomdle Lab, une start-up sud-coréenne, ce bracelet connecté est doté d’un module BCU (Body Conduction Unit). Grâce à ce système, l’utilisateur pourra utiliser son doigt en tant que récepteur. Le Sgnl arrivera sur le marché en 2017.
 
Le bonheur c’est simple comme un doigt dans l’oreille. Tel pourrait être le futur slogan pour le lancement de Sgnl ! Ce bracelet intelligent permet de téléphoner en plaçant simplement son index dans l’oreille. Le principe est simple : Sgnl se connecte au smartphone via une connexion sans fil Bluetooth. Le mobile peut alors rester dans une poche ou un sac. Dès qu’il reçoit un appel, il envoie un signal au bracelet qui se met à vibrer. La personne prend l’appel en appuyant sur un gros bouton. Elle place ensuite un doigt dans l’oreille et commence à parler, sa voix étant captée par un micro intégré dans le bracelet. Le doigt transmet le son tout en bloquant le bruit ambiant. Ce qui bien sûr améliore sensiblement la qualité de la conversation surtout dans un environnement très bruyant.
Techniquement, comment cela fonctionne-t-il ? Le son est transmis via l’index grâce aux vibrations produites par le Body Conduction Unit (BCU), un petit dispositif embarqué dans le bracelet qui, par un algorithme audio, conduit sélectivement la voix du correspondant. Ce son est enfin naturellement amplifié dans l’oreille. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’enfoncer trop profondément le doigt dans l’oreille, ce notamment afin d’éviter de disperser trop de cérumen dans son environnement après chaque coup de fil.
Alors qu’elle demandait 50000 dollars, Innomdle Lab, la compagnie à l'origine de ce projet a déjà obtenu plus de 800000 dollars sur Kickstarter pour faire de notre doigt un téléphone. Selon le calendrier fourni par la compagnie, la production de Sgnl démarrerait en décembre 2016. Chaque bracelet couterait 129 dollars.
D’abord, on peut l’utiliser en tant que bracelet d’une montre et il fonctionne aussi avec un Apple Watch. Le Sgnl assure également le rôle d’un coach électronique. Innomdle Lab a développé un programme spécifique destiné à surveiller les différentes activités du porteur. Enfin, l’appareil signale la réception d’un e-mail, d’un message ou d’un appel. Sur le plan technique, une charge pleine assurerait quatre heures de communication et ce bracelet tiendrait une semaine en mode veille. D’ailleurs, une heure de recharge suffirait à le remettre à flot. Notons que le Sngl est certifié IP 56, il résiste aux poussières et aux jets d’eau.
 
 
 
 
   
   

 
   
 
 
 
   


































 
 
 

21 avril 2019
L'enseigne Franprix teste un robot-caddy autonome

L’enseigne Franprix teste actuellement dans l’un de ses magasins parisiens un petit droïde autonome capable de transporter 40 kg de produits jusqu’au domicile des clients. Deux grandes roues entourant un caisson carré surmonté d’un gyrophare rouge. Voilà à quoi ressemble cet étrange robot livreur qui fait des allers et retours sur le trottoir.


19 avril 2019
Dix exemplaires de robots Spotmini tractent un poids lourd

Dans la vidéo en bas de cette page, Boston Dynamics a attelé dix SpotMini à un camion. La meute de robots-chiens tire le poids lourd, dont le poids n'est pas précisé, sur quelques dizaines de mètres. C’est à la fois impressionnant, rigolo et mignon. Le constructeur indique que la route présente une pente d'environ un degré.


17 avril 2019
La caméra infrarouge se démocratise sur les drones


15 avril 2019
L'intelligence artificielle assiste ce vélo électrique

14 avril 2019
Dans quel sens vont se déplier les smartphones pliables?