Sony proposera en 2020 un climatiseur de poche

La canicule n’a qu’à bien se tenir, les entreprises de la tech sont là pour nous sauver ! Au Japon, Sony fait l’actualité grâce à l’objet innovant proposé par l’une des startups que le géant de l’électronique grand public propose : un climatiseur de poche.
L’objet de Sony ne fonctionne pas exactement comme les machines qui réchauffent la planète et que l’on utilisera de plus en plus à mesure que la planète se réchauffe. Pour le dire vite,  un climatiseur est une pompe à chaleur complexe, impliquant un liquide frigorigène. L’objet de Sony repose, lui, sur l’effet Peltier, décrivant le déplacement de chaleur en présence d’un courant électrique. Selon le courant qui circule dans la petite boîte de Sony, une plaque métallique sera froide et l’autre sera chaude. La plus proche du corps, placée sur la nuque, sera celle que l’utilisateur ressentira : il aura alors une sensation de froid ou de chaud. En résumé, c’est bien plus une glacière de poche qu’un mini-climatiseur.


Prévu pour une sortie avant les Jeux olympiques de Tokyo (mars 2020), l’objet pourrait aider bien des athlètes et des spectateurs à supporter la chaleur urbaine locale. De plus, l’objet n’est pas onéreux : Sony compte le lancer à 105 euros environ. S’il fonctionne en pratique, cela peut donc être une bonne méthode pour réguler la température au niveau individuel sans consommer trop d’énergie. On parle d’un ressenti à 23 degrés Celsius quand la température extérieure est à 36 degrés Celsius.

Malheureusement, l’énergie est tout de même au cœur du principal défaut de l’appareil. Le climatiseur, qui se contrôle par une application relayée en Bluetooth, n’a qu’une autonomie de deux heures. On voit donc tout de suite la limite : impossible de l’utiliser une journée complète en extérieur. La clientèle visée serait donc plutôt les business men en costume. On pense donc que l’objet a été conçu pour les périodes de transit, entre deux zones climatisées.