Skydeck vous place en avion la tête dans les nuages
 
Si le siège côté fenêtre vous offre une jolie vue lorsque vous voyagez en avion, que diriez-vous d’un siège de toit ? Le SkyDeck, conçu par la firme d’ingénierie aérospatiale Windspeed Technologies, va donner aux passagers des vues à 360° depuis une bulle transparente installée sur le haut d’un avion.
 
Cette invention se présente sous la forme d’une capsule placée sur le dessus de l’avion. Une plateforme élévatrice est placée en dessous, avec deux énormes fauteuils en cuir. Les personnes voyageant en première classe n’ont qu’à s’assoir dedans et appuyer sur un simple bouton pour déclencher le mécanisme. La plateforme s’élèvera alors jusqu’au dôme en verre, en leur offrant un point de vue inégalé sur les nuages et l’horizon. Elle peut tourner à 360° grâce à une simple molette placée entre les deux sièges. Les voyageurs peuvent donc tourner dans un sens ou dans l’autre à leur guise et leurs sièges intègrent même un écran tactile grâce auquel ils peuvent obtenir des informations supplémentaires sur leur voyage.
Selon Windspeed Technologies, l'objectif du Skydeck est de créer une expérience passionnante de divertissement en vol pour les propriétaires d’avions et l’industrie du transport aérien. Le SkyDeck pourrait également apporter une source supplémentaire de revenus pour les compagnies aériennes, à condition que les passagers soient capables de payer pour une telle expérience.
Windspeed assure qu'il est possible d’installer le SkyDeck sur une grande variété d’appareils, depuis les petits avions d’affaires jusqu’aux Boeing et autres Airbus. Mais il y a encore un certain nombre d’obstacles qui doivent être surmontés en termes de conception pour rendre que ce projet soiit réalisable.
La verrière transparente devra entre autre résister à un éventuel impact d’oiseau et garantir une protection optimale contre les rayons UV. Conçue avec des matériaux semblables à ceux utilisés pour les avions de chasse supersoniques, la verrière transparente en forme de larme ne devrait en revanche pas interférer avec le frottement des vents en haute altitude.
Même si aucune commande n’a été enregistrée à ce jour, Windspeed précise qu’Airbus a montré de l’intérêt. Le déploiement du premier SkyDeck sera prévu environ 18 mois après que la première commande soit passée.
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
   


 
 
 
L'actualité des nouvelles technologies


 
21 avril 2019
L'enseigne Franprix teste un robot-caddy autonome


 
19 avril 2019
Dix exemplaires de robots Spotmini tractent un poids lourd


17 avril 2019
La caméra infrarouge se démocratise sur les drones

15 avril 2019
L'intelligence artificielle assiste ce vélo électrique

 
14 avril 2019
Dans quel sens vont se déplier les smartphones pliables?