Cette peau artificielle envoie des signaux 1000 fois plus vite que la peau humaine

Benjamin Tee et ses collègues de l'Université nationale de Singapour ont mis au point une peau artificielle capable de détecter la température, la pression et la flexion. Elle est faite de caoutchouc, de matière plastique composite et d'une multitude de capteurs physiques, de seulement 1 millimètre carré.
Chacun des capteurs possède une impulsion électrique unique, afin de le rendre identifiable. Lorsqu'un capteur est sollicité, il envoie un signal à un récepteur unique, 1000 fois plus rapidement que ne le ferait le système nerveux humain. Plusieurs signaux peuvent être envoyés simultanément : les capteurs sont reliés entre eux à l'aide d'un fil.


L'équipe de chercheur a conçu plusieurs types de capteurs afin de refléter au mieux le toucher humain. D'ailleurs, les capteurs de notre peau envoient des signaux à une fréquence de 1 kHz, soit 1000 fois par seconde. Ceux de la peau artificielle peuvent envoyer des signaux à 9 Mhz, c'est-à-dire 9 millions de fois par seconde. Pour valider ce fonctionnement, les chercheurs ont posé la peau artificielle sur une prothèse de main, puis lui ont fait saisir une tasse de café chaud. Les trois types de sensations étudiées (texture, pression et température) ont bien été enregistrés.

De quoi faire rêver Benjamin Tee et ses collègues de l'Université nationale de Singapour concernant l'avenir de la robotique. En effet, ils imaginent déjà des robots dont le corps entier serait recouvert de cette peau artificielle, leur permettant de mieux sentir leur environnement. Encore faut-il qu'ils puissent interpréter ces sensations...