Magic Leap dévoile enfin ses lunettes de réalité augmentée

 

On sait désormais à quoi ressemblent les lunettes de réalité augmentée sur lesquelles Magic Leap planche en secret depuis plusieurs années. Leur sortie est prévue en 2018, la version étant réservée aux développeurs. Il s'agit donc d'un prototype pré-commercial de réalité mixée. Mais les caractéristiques techniques et le prix restent pour le moment un mystère.

 

« Enfin ! », s'exclament en chœur les titres de presse suite à la présentation des lunettes de réalité augmentée de Magic Leap. Depuis 2011, cette entreprise basée en Floride (États-Unis) travaille dans le plus grand secret sur une technologie promettant de mêler le virtuel et le réel de façon naturelle et harmonieuse.
Bien qu'elle n'ait fourni absolument aucun détail tangible durant tout ce temps, la société est parvenue à lever près de 1,9 milliard de dollars auprès d'investisseurs prestigieux comme Google, Qualcomm, Alibaba ou encore le studio Warner Bros. Et tout cela avec seulement quelques vidéos de démonstration, dont certaines comportaient des trucages !
Magic Leap a tout de même fini par dévoiler son produit, mais seulement en photos via son site Web. Les Magic Leap One sont donc une paire de lunettes de réalité augmentée reliée par un câble à un boîtier circulaire de la taille d'un lecteur CD portable qui s'accroche à la ceinture. Ce dernier renferme l'électronique nécessaire au traitement des données envoyées par les huit capteurs intégrés à la face avant de la monture des lunettes. On ignore si ce boîtier permettra aux Magic Leap One de fonctionner en totale autonomie ou s'il nécessitera une connexion sans fil à une plateforme de cloud computing.
Le dispositif s'accompagne d'une manette sans fil dotée d'un pavé tactile qui servira à naviguer et interagir avec les interfaces virtuelles. Magic Leap évoque aussi la reconnaissance vocale et gestuelle ainsi que le mouvement de la tête et des yeux. Il est cependant difficile de savoir exactement comment ces lunettes fonctionnent et s'utilisent puisque Magic Leap n'a fourni que des photos. Rappelons que la technologie d'affichage utilisée est celle des champs lumineux (la totalité de la lumière vient rebondir sur les objets de notre environnement) diffusés à différents niveaux de profondeur, ce qui permet d'harmoniser l'affichage virtuel des objets en 3D avec la lumière naturelle pour un rendu réaliste peu fatigant pour le cerveau.
Le fondateur et patron de Magic Leap explique que le cœur de la technologie repose sur un rendu partiel du champ lumineux total qui correspond à ce que le cerveau humain est capable de traiter. Magic Leap dit avoir réussi à isoler la portion du signal qui est réellement utile au cortex visuel. Le principe s'apparente un peu à ce qui se fait pour la musique avec le format MP3, qui ne restitue qu'une partie des fréquences audio.
Reste que l'on ne sait toujours pas en quoi consiste l'utilisation de ces Magic Leap One. La description du produit évoque une fenêtre d'affichage dont la dimension correspond grosso modo à la taille d'une cassette VHS tenue d'un bras à moitié tendu. On serait donc dans un fonctionnement proche de celui des HoloLens de Microsoft, dont le champ de vision est lui aussi restreint. Le design des Magic Leap One est en revanche moins imposant.
Concrètement, que permettent de faire ces lunettes ? Naviguer sur Internet avec de multiples fenêtres ouvertes simultanément tout autour de soi, faire des achats en ligne en examinant les produits sous toutes les coutures en 3D, discuter avec ses amis, dont les avatars seront présents dans la pièce, et, bien entendu, jouer à des jeux vidéo qui utiliseront le décor physique comme support.
L'un des points intéressants mis en avant par Magic Leap est que le système est capable de mémoriser l'emplacement des objets virtuels en créant une réplique numérique de l'environnement physique. Si, par exemple, on installe un vase virtuel sur sa table de salon, ledit vase apparaîtra à cette place à chaque fois que l'on se reconnectera.
Mais, pour l'essentiel, les applications restent à inventer. C'est la raison pour laquelle les Magic Leap One seront d'abord réservées aux développeurs, qui pourront acquérir un exemplaire à partir de l'année prochaine à une date encore indéterminée. L'autre inconnu est le prix de cet équipement. Bref, encore beaucoup de points d'interrogation pour une technologie qui semble un peu moins révolutionnaire qu'annoncé.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
   


 
 
 
L'actualité des nouvelles technologies


 
21 avril 2019
L'enseigne Franprix teste un robot-caddy autonome


 
19 avril 2019
Dix exemplaires de robots Spotmini tractent un poids lourd


17 avril 2019
La caméra infrarouge se démocratise sur les drones

15 avril 2019
L'intelligence artificielle assiste ce vélo électrique

 
14 avril 2019
Dans quel sens vont se déplier les smartphones pliables?