Les nouvelles technologies au service du soin pour visage

En 2017, les soins pour le visage se réinventent, avec une multitude de produits galéniques, qui jouent avec nos sens, et bousculent nos habitudes quotidiennes. Microbilles gélifiées, fluides perlés, ampoules et capsules... Ces soins sont tous issus de la microencapsulation, une technologie que l'industrie cosmétique s'est rapidement emparée, grâce à des prestataires de services spécialisés dans ce type de processus, comme celui-ci.

 
La microencapsulation consiste à emprisonner de très fines particules solides ou liquides à l’intérieur d’une membrane. Issues du domaine de l’imprimerie, cette technologie s’est étendue à des domaines variés tels que la pharmacie, l’agrochimie, l’industrie alimentaire…et la cosmétique.
Appliquée à la cosmétique, la microencapsulation permet de résoudre divers problèmes :
- Protection de principes actifs dans les formulations et lors de l’utilisation.
- Libération lente de la substance encapsulée à la surface de la peau pour un effet prolongé.
- Amélioration de la pénétration des substances actives à travers les couches de l’épiderme pour une meilleure efficacité.
La méthode de microencapsulation et les matériaux utilisés assurent également une parfaite tolérance cutanée et oculaire des microcapsules. Les substances naturelles telles que les protéines, polysaccharides ou substances lipidiques représentent des matières premières de choix pour la fabrication de microcapsules biocompatibles.
Bille en tête, les marques misent sur de jolis effets d'encapsulations afin de capter notre attention. L'argument majeur en leur faveur est l'aspect visuel très attractif qui change, il faut bien le dire, du fluide blanc servi dans un flacon pompe, un poil ennuyeux. Les billes apportent des sensations nouvelles sur la texture, elles la rendent plus vivante sous les doigts. Elles apportent un supplément de magie et d'imaginaire à la consommatrice.
D'autres types de sphères s'offrent un double effet d'encapsulation, avec un coeur huileux enveloppé dans une formule à base d'eau, pour une isolation et une protection maximale des principes actifs.
La prochaine étape est le perfectionnement de ces petites billes, en continuant à servir l'aspect sensoriel, mais aussi d'aller vers de l'encapsulation fonctionnelle des ingrédients, afin de s'adapter à des onguents plus classiques.
   
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
   


































 
 
 

21 avril 2019
L'enseigne Franprix teste un robot-caddy autonome

L’enseigne Franprix teste actuellement dans l’un de ses magasins parisiens un petit droïde autonome capable de transporter 40 kg de produits jusqu’au domicile des clients. Deux grandes roues entourant un caisson carré surmonté d’un gyrophare rouge. Voilà à quoi ressemble cet étrange robot livreur qui fait des allers et retours sur le trottoir.


19 avril 2019
Dix exemplaires de robots Spotmini tractent un poids lourd

Dans la vidéo en bas de cette page, Boston Dynamics a attelé dix SpotMini à un camion. La meute de robots-chiens tire le poids lourd, dont le poids n'est pas précisé, sur quelques dizaines de mètres. C’est à la fois impressionnant, rigolo et mignon. Le constructeur indique que la route présente une pente d'environ un degré.


17 avril 2019
La caméra infrarouge se démocratise sur les drones


15 avril 2019
L'intelligence artificielle assiste ce vélo électrique

14 avril 2019
Dans quel sens vont se déplier les smartphones pliables?