Les battements du coeur remplaceront les mots de passe

 

Notre visage, notre voix, nos doigts et nos yeux ne sont pas les seuls éléments qui peuvent être utilisés pour nous identifier avec certitude. Des chercheurs ont créé un système biométrique qui s'appuie sur la numérisation du cœur d'une personne pour en déterminer la taille, la forme et le rythme. Le but ? Se servir de ces informations uniques comme outil biométrique.

 

La démonstration en a été faite par une équipe de chercheurs de l'université de Buffalo, aux États-Unis. Le développement de ce système baptisé Cardiac Scan a nécessité trois années de travail. La numérisation détecte la géométrie, la forme et la taille du cœur d'une personne pour l'identifier. « Il n'y a pas deux personnes avec des cœurs identiques », commente Wenyao Xu, professeur adjoint au département de l'Informatique et de l'ingénierie de l'université de Buffalo. La forme d'un cœur ne change pas, sauf lorsque les personnes souffrent de maladies graves, ajoute le chercheur.
La numérisation du cœur se fait avec un radar Doppler 2,4 GHz. La procédure ne prend que huit secondes, après quoi l'identification est continue. Cela veut dire que tant que la personne se sert de son ordinateur ou de son smartphone, le système la reconnaît. Le verrouillage se fait automatiquement dès qu'elle s'éloigne ou que quelqu'un d'autre cherche à se connecter.
Ce procédé présente l'avantage d'être passif, sans contact et totalement transparent pour l'usager qui n'a pas à interagir physiquement avec un lecteur biométrique ni à se rappeler des mots de passe. Testé sur 78 volontaires, le Cardiac Scan a obtenu un taux de réussite de 98 % avec les personnes positionnées à un mètre du radar Doppler. Actuellement, le dispositif peut suivre une personne jusqu'à 30 mètres de distance, ce qui permettrait, par exemple, de l'utiliser dans les aéroports. Quant aux ondes émises par le système, le professeur Xu assure que la puissance du signal est nettement inférieure à celle du Wi-Fi et représente moins d'un pour cent des radiations émises par un smartphone.
Le recours au cœur comme outil biométrique n'est pas une nouveauté. Mais, jusqu'à présent, les travaux portaient sur la signature du rythme cardiaque, qui présente des traits uniques. Nous vous avions déjà parlé d'identification cardiaque, une technologie biométrique mise au point par une chercheuse de l'université canadienne de Toronto et qui avait donné naissance au bracelet Nymi (lire l'article). Le Cardiac Scan se présente comme une solution encore plus simple pour l'utilisateur, qui doit simplement se placer en face du radar Doppler pendant quelques secondes. Mais encore faut-il que les chercheurs parviennent à miniaturiser leur dispositif pour l'intégrer dans un terminal mobile ou un ordinateur. C'est ce qui sera sans doute le plus difficile.

 
 
 
 

 
 
 

 
   


































 
 
 
                 

17 janvier 2018
Voici la première main bionique portative dotée du sens du toucher

Une équipe de scientifiques suisses, italiens et allemands, a dévoilé la toute première main bionique dotée du sens du toucher, et suffisamment allégée pour se porter en dehors du laboratoire... Lire la suite

 

15 janvier 2018
Le Wattup Mid Field recharge tous les appareils d'une pièce

Ce chargeur sans fil et surtout sans contact a la capacité de recharger les smartphones dans un rayon de moins d’un mètre. Il peut même recharger d'autres types d'appareils... Lire la suite

 
 

12 janvier 2018
Bezel-free kit fait disparaître les bordures d'un bureau à trois écrans

Asus dévoile une invention très pratique, le Bezel-free Kit. Il s’agit de deux barres embarquant des miroirs/lentilles à placer entre les écrans d’une configuration à trois écrans... Lire la suite

 

12 janvier 2018
La bague Motiv Ring se veut plus discrète qu'un bracelet connecté

La start-up américaine Motiv a développé une bague, sobrement baptisée « Motiv Ring », offrant les mêmes fonctionnalités qu'un bracelet connecté... Lire la suite

 
 

11 janvier 2018
Un seul écran pour regarder un film et jouer à un jeu vidéo en même temps

MirraViz, une start-up américaine, a mis au point un écran qui diffuse des perspectives différentes pour regarder un écran, diffusant ainsi deux contenus différents en même temps... Lire la suite

 

9 janvier 2018
Charging spot 4.0 - Un chargeur à induction pas comme les autres

Powermat innove et dévoile la nouvelle technologie SmartInductive, qui combine tous les avantages du chargement par induction, et les technologies de chargement de longue portée... Lire la suite

 
 

8 janvier 2018
Le premier cargo 100 % électrique est chinois et il navigue déjà

Très impliquée dans l’utilisation d’énergies propres, la Chine vient de dévoiler sa toute dernière innovation dans ce domaine. Le pays a en effet mis au point le premier cargo 100 % électrique... Lire la suite

 

7 janvier 2018
Les vêtements connectés pourront se recharger grâce à votre sueur

Un chercheur de l'université de Binghamton (États-Unis) a créé une biobatterie sous la forme d'un tissu extensible qui fonctionne avec la sueur corporelle... Lire la suite

       

C'était il y a dix ans... L'actualité high-tech en janvier 2008

En janvier 2008, 49% des français avaient Internet, Panasonic dévoilait la première carte SD d'une capacité de 32 Go, Apple présentait le Mac Book Air comme l’ordinateur le plus fin au monde... Lire la suite