L'écran autoréparable de Motorola

Motorola a inventé un écran de smartphone capable de détecter des rayures et de les réparer grâce à un polymère à mémoire de forme chauffé. Cette innovation rendrait service à bons nombres de maladroits, mais les smartphones à écran autoréparable ne sont pas pour tout de suite.

 
Suite à une chute ou un frottement avec des clés dans une poche ou un sac, votre smartphone présente des rayures à la surface de son écran. Le mobile affiche une notification et propose de lancer une procédure de réparation automatique. Il suffit alors d'entourer avec le doigt la ou les zones endommagées et l'appareil fait le reste. Quelques instants plus tard, l'écran est comme neuf !
Cette idée existe, du moins sous la forme d'un brevet déposé par Motorola auprès du bureau américain des brevets et des marques (USPTO). Le document décrit un smartphone équipé de capteurs susceptibles de détecter la présence de rayures sur l'écran et d'activer une réparation automatique. Le processus repose sur un « polymère à mémoire de forme » qui peut retrouver son état d'origine lorsqu'il est chauffé. Cela fonctionnerait vraisemblablement pour des rayures peu profondes, mais sans doute pas pour des fissures importantes.
Ce matériau serait compatible aussi bien avec des écrans LCD que Oled. Cela implique que le smartphone intègre un système de résistances capable d'émettre la chaleur nécessaire pour enclencher la cicatrisation. Séduisant sur le papier, ce dispositif soulève tout de même d'importantes questions relatives à la sécurité.
On ignore à quelle température le polymère à mémoire de forme demanderait à être chauffé pour fonctionner et si l'utilisateur peut ou non manipuler le mobile durant la phase d'autoréparation. Par ailleurs, on peut s'interroger sur l'incidence d'un tel système sur la batterie. En effet, toute surchauffe fait peser un risque de combustion voire d'explosion sous l'effet d'un emballement thermique. L'idée d'un polymère autoréparant compatible avec les écrans de smartphone a déjà été testée avec succès en laboratoire (voir notre actualité ci-après). Mais du laboratoire au produit fini, il y a un pas énorme à franchir qui n'est pas pour tout de suite.
   
 
 
 
 
 
 
 

 
   
                 

Un réseau de recharge rapide pour les véhicules électriques

Trois constructeurs automobiles allemands (BMW, Volkswagen, Daimler) et l'américain Ford collaborent pour déployer un réseau de bornes de recharge ultra rapide pour les véhicules électriques en Europe... Lire la suite

 

Terzo Millenio la Lamborghini du futur

Le prestigieux institut de recherche américain MIT (Massachusetts Institute of Technology) a signé un partenariat avec le constructeur automobile italien Lamborghini... Lire la suite

 
 

La route du futur stockera la chaleur pour la restituer

Dans un futur proche, il sera possible de rouler sur des routes capables de dénneiger une chaussée, mais aussi de chauffer des bâtiments publiques et des habitations... Lire la suite

 

Des robots scannent les rayons des magasins américains

Certains supermarchés américains testent depuis octobre 2017 des robots capables de scanner les produits entreposés dans les rayons... Lire la suite

 
 

La nouvelle version du robot chien Aibo de Sony

Le premier modèle de ce chien robot  a été commercialisé il y a 18 ans. Truffé de capteurs et dopé à l'intelligence artificielle, il revient dans une nouvelle version prévue pour 2018... Lire la suite

 

L'assistant robotisé de Sony s'appelle Xperia Hello

Tout comme les assistants de Google, Apple ou Amazon, le Xperia Hello est à l’origine un assistant vocal connecté que l’on peut placer dans un salon... Lire la suite

 

Le premier poids lourd électrique se nomme E-Fuso Vision One

Présenté au salon de Tokyo, le camion E-Fuso Vision One, de Daimler, est le premier poids lourd électrique. Il offre une autonomie de 350 km et peut emporter onze tonnes de charge utile... Lire la suite

 

Ce propulseur à ion rend Mars accessible en 17 jours

Un propulseur à ion développé par la NASA a brisé plusieurs records lors d’une série de phases tests. Les responsables espèrent envoyer les premiers astronautes sur Mars d'ici 20 ans... Lire la suite

       

Les voitures autonomes pourront voir dans les angles morts

Développé au MIT, un système subtil d'analyse d'image détecte des personnes et des objets en mouvement dans des angles morts en observant leurs ombres... Lire la suite