Le robot Octobot est dépourvu d'électronique et de batterie

Fabriqué par impression 3D, le robot-pieuvre Octobot conçu en 2016 à l'université d'Harvard est dépourvu d'électronique et de batterie. Il se déplace sous l'effet d'une réaction chimique qui libère un gaz mis sous pression pour servir de propulseur. De tels robots pourraient servir à l'exploration et la surveillance des océans, voire à un usage militaire.

 

L'intérêt des robots mous est multiple. Ils sont agiles, capables de s'adapter facilement à une variété de terrains et vraiment très résistants. Les chercheurs en robotique de l'université d'Harvard, qui s'intéressent de près aux robots mous, ont mis au point un tout nouveau prototype inspiré de la pieuvre. Baptisé Octobot, il a été fabriqué en silicone par impression 3D. Ce robot n'a aucune partie rigide : pas de squelette, de composants électroniques ni de batterie. Et pourtant, il se déplace de façon totalement autonome.
En fait, l'Octobot est mu par une réaction chimique, provoquée par le contact entre du platine et du peroxyde d'hydrogène qui libère un gaz, lequel circule à travers des chambres pneumatiques dans le corps du robot pour actionner ses huit tentacules qui le propulsent dans l'eau. Un circuit microfluidique contrôle la diffusion du peroxyde d'hydrogène stocké dans un réservoir qui assure entre 4 et 8 minutes d'autonomie à ce prototype.
Pour le moment, l'Octobot ne peut pas changer de direction, mais les chercheurs d'Harvard travaillent sur l'incorporation de capteurs qui lui permettront de détecter son environnement pour pouvoir ramper et nager. Le dispositif de propulsion peut, semble-t-il, être aisément dimensionné pour mouvoir des robots de plus grande taille et de différentes formes.

   
 
 
 
 

 
 
 
 

 
   
                 

Un réseau de recharge rapide pour les véhicules électriques

Trois constructeurs automobiles allemands (BMW, Volkswagen, Daimler) et l'américain Ford collaborent pour déployer un réseau de bornes de recharge ultra rapide pour les véhicules électriques en Europe... Lire la suite

 

Terzo Millenio la Lamborghini du futur

Le prestigieux institut de recherche américain MIT (Massachusetts Institute of Technology) a signé un partenariat avec le constructeur automobile italien Lamborghini... Lire la suite

 
 

La route du futur stockera la chaleur pour la restituer

Dans un futur proche, il sera possible de rouler sur des routes capables de dénneiger une chaussée, mais aussi de chauffer des bâtiments publiques et des habitations... Lire la suite

 

Des robots scannent les rayons des magasins américains

Certains supermarchés américains testent depuis octobre 2017 des robots capables de scanner les produits entreposés dans les rayons... Lire la suite

 
 

La nouvelle version du robot chien Aibo de Sony

Le premier modèle de ce chien robot  a été commercialisé il y a 18 ans. Truffé de capteurs et dopé à l'intelligence artificielle, il revient dans une nouvelle version prévue pour 2018... Lire la suite

 

L'assistant robotisé de Sony s'appelle Xperia Hello

Tout comme les assistants de Google, Apple ou Amazon, le Xperia Hello est à l’origine un assistant vocal connecté que l’on peut placer dans un salon... Lire la suite

 

Le premier poids lourd électrique se nomme E-Fuso Vision One

Présenté au salon de Tokyo, le camion E-Fuso Vision One, de Daimler, est le premier poids lourd électrique. Il offre une autonomie de 350 km et peut emporter onze tonnes de charge utile... Lire la suite

 

Ce propulseur à ion rend Mars accessible en 17 jours

Un propulseur à ion développé par la NASA a brisé plusieurs records lors d’une série de phases tests. Les responsables espèrent envoyer les premiers astronautes sur Mars d'ici 20 ans... Lire la suite

       

Les voitures autonomes pourront voir dans les angles morts

Développé au MIT, un système subtil d'analyse d'image détecte des personnes et des objets en mouvement dans des angles morts en observant leurs ombres... Lire la suite