Le robot Minitaur peut franchir n'importe quel obstacle

 

Minitaur est un robot doté de quatre pattes, qui entend démontrer la supériorité de ce type de robots sur leurs semblables à roulettes. Dévoilé en 2016, il vient de bénéficier d’importants changements qui lui permettent de se déplacer sur tout type de terrain : l’herbe, la roche, le sable, la neige et la glace, au milieu d’obstacles ou encore en grimpant sur des surfaces verticales.

 
Les robots dotés de jambes (ou de pattes) sont-ils supérieurs à leurs cousins à roulettes ? Le débat anime le monde de la robotique et l’entreprise Ghost Robotics entend bien prouver définitivement la supériorité du premier type sur le second avec la version améliorée de son Minitaur.
Minitaur s’adapte à tout type de terrain. Allant des amas de rochers à une surface glissante, rien n’arrête ce robot à quatre pattes. Il est capable de s’adapter à des environnements inattendus en conservant son équilibre mais aussi de se baisser pour passer sous des surfaces assez basses comme de sauter jusqu’à 40 centimètres de hauteur sur des rebords ou au-dessus de trous de 80 centimètres de long.
Gavin Kenneally et Avik De, co-fondateurs de l’entreprise, ne cachent pas leur but : « Notre objectif principal depuis la sortie du Minitaur l’an dernier a été d’étendre ses capacités pour qu’il puisse traverser une grande variété de terrains et de situations réelles. En très peu de temps, nous avons prouvé que les robots à jambes n’ont pas seulement une mobilité supérieure à ceux dotés de roues dans différents terrains, mais aussi qu’ils sont capables d’adopter différents comportements qui leur permettent de surmonter facilement des obstacles naturels. »
Ces caractéristiques lui donnent un avantage certain sur les robots sur roues comme Spirit rover de la NASA qui avait été piégé dans le sable sur Mars. Mais Ghost Robotics n’envisage pas une utilisation dans l’exploration spatiale. Minitaur devrait ainsi trouver une application militaire. D’ailleurs, quelques prototypes sont déjà en phase de test. Ils pourraient rechercher des traces d’explosifs sous les véhicules ou aller en reconnaissances dans des endroits inaccessibles par l’homme.
En attendant une future commercialisation du Minitaur, le prototype continue de faire ses preuves auprès de plusieurs ingénieurs en robotique. Ghost Robotics cherche à garder les coûts de production au minimum pour permettre une adoption massive du petit robot, que l’on imagine bien utile pour des opérations de sauvetage ou d’étude scientifique en milieu naturel.
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
   


































 
 
 

21 avril 2019
L'enseigne Franprix teste un robot-caddy autonome

L’enseigne Franprix teste actuellement dans l’un de ses magasins parisiens un petit droïde autonome capable de transporter 40 kg de produits jusqu’au domicile des clients. Deux grandes roues entourant un caisson carré surmonté d’un gyrophare rouge. Voilà à quoi ressemble cet étrange robot livreur qui fait des allers et retours sur le trottoir.


19 avril 2019
Dix exemplaires de robots Spotmini tractent un poids lourd

Dans la vidéo en bas de cette page, Boston Dynamics a attelé dix SpotMini à un camion. La meute de robots-chiens tire le poids lourd, dont le poids n'est pas précisé, sur quelques dizaines de mètres. C’est à la fois impressionnant, rigolo et mignon. Le constructeur indique que la route présente une pente d'environ un degré.


17 avril 2019
La caméra infrarouge se démocratise sur les drones


15 avril 2019
L'intelligence artificielle assiste ce vélo électrique

14 avril 2019
Dans quel sens vont se déplier les smartphones pliables?