Le jeu VR Awakening se contrôle par le cerveau

Annoncée comme l'outil de demain, la réalité virtuelle n'a pas encore trouvé la solution qui la rendra accessible à un large public. Mais cela pourrait changer, avec la start-up Neurable qui présente le tout premier jeu vidéo en réalité virtuelle contrôlé uniquement à l'aide d'une interface neuronale directe et d'un casque HTC Vive spécialement adapté.

 
Dans le domaine des nouvelles technologies, la création d'interfaces adaptées a accompagné les principales révolutions, que ce soit l'interface graphique et la souris pour l'ordinateur ou l'écran tactile pour les smartphones. Si les casques de réalité virtuelle et augmentée type HTC Vive, Oculus Rift, Gear VR ou HoloLens contribuent à populariser ces technologies, les interfaces de contrôle pour se déplacer dans ces univers, manipuler les objets et accomplir des actions sont encore balbutiantes. La plupart des solutions reposent sur l'utilisation de manettes, de gants ou de costumes à retour haptique qui permettent de sentir un objet virtuel voire d'éprouver des effets physiques comme un coup de poing. Des équipements qui viennent s'ajouter au casque déjà encombrant et demandent une mise en œuvre peu commode. Et si notre cerveau était l'interface idéale pour naviguer dans les univers virtuels ?
C'est le pari que fait Neurable. Cette jeune entreprise innovante a présenté lors de la conférence Siggraph le tout premier jeu vidéo en réalité virtuelle contrôlé par l'activité cérébrale via une interface neuronale directe. Intitulé Awakening, il a été codéveloppé avec l'éditeur espagnol eStudiofuture et s'utilise avec un casque HTC Vive muni d'électrodes. Le jeu s'inspire de la série Stranger Things : un enfant doté de pouvoirs télékinésiques prisonnier d'un laboratoire doit s'échapper en manipulant des objets, en déviant des tirs de laser et en combattant des robots, le tout sans manette de jeu.
Le joueur déclenche une action en focalisant son attention sur un objet. Contrairement aux autres systèmes EEG (l'électroencéphalographie), l'interface neuronale ne détecte pas les ondes cérébrales associées à un état de concentration ou de relaxation mais s'appuie sur ce l'on appelle le potentiel évoqué. Il s'agit d'un signal plus précis qui se produit lorsque le cerveau répond à une stimulation, par exemple une image ou un son.
Le cœur de la technologie se situe au niveau de l'interface neuronale et de l'algorithme d'apprentissage profond qui interprète ces informations. Plongé dans l'univers virtuel d'Awakening, le joueur voit des objets animés. Dès qu'il focalise son regard sur l'un d'eux et pense à une action, par exemple « prendre », l'interaction s'accomplit. Pour capter ce signal, il faut que les électrodes soient disposées sur des zones spécifiques.
Neurable a remplacé le serre-tête d'un casque Vive par un dispositif qui maintient sept électrodes, principalement au niveau de la partie arrière du crâne. La start-up précise que le dispositif peut très bien être adapté pour d'autres modèles comme l'Oculus Rift ou les lunettes HoloLens de Microsoft.
Neurable a l'intention de commercialiser Awakening dans le courant de l'année prochaine auprès des salles de jeux vidéo. Elle propose également un kit de développement (SDK) compatible avec le moteur de jeu Unity afin que les créateurs puissent intégrer le contrôle par interface neuronale dans leurs titres. À terme, l'entreprise espère faire de sa solution une interface utilisateur généraliste qui soit la « souris cérébrale » de la réalité virtuelle.
   
 
 
 
 

 
 
 
 

 
   
 

Pédalez à vélo pour purifier l'air !

Les coups de pédales de l’utilisateur vont produire l’énergie nécessaire au vélo pour aspirer l’air pollué et le nettoyer grâce au procédé d’ionisation positive... Lire la suite

 

Keecker le robot-projecteur pour la maison

Avec cet étrange œuf motorisé, plus la peine d’avoir un téléviseur chez soi. Projecteur nomade, le robot Keecker projette tous types de contenus du sol au plafond... Lire la suite

 
 

Cette batterie de voiture électrique se charge en 6 minutes

Le fabricant japonais Toshiba a annoncé qu’il travaillait sur des batteries pour voitures électriques dotées de nouvelles anodes promettant plus d’énergie et une recharge ultra-rapide... Lire la suite

 

Le robot Octobot est dépourvu d'électronique et de batterie

Conçu en 2016 à l'université d'Harvard, il se déplace sous l'effet d'une réaction chimique qui libère un gaz mis sous pression pour servir de propulseur... Lire la suite

 
 

L'Inde souhaite acquérir le train subsonique Hyperloop

L'État de l'Andhra Pradesh, en Inde, a passé un accord avec la société Hyperloop Transportation Technologies pour construire une ligne de train subsonique... Lire la suite

 

Des robots contrôlés en VR pour explorer des planètes

L'idée d’une colonie de robots contrôlés depuis la Terre avec de l’équipement de réalité virtuelle peut paraître folle, mais il n’en est rien, les équipes de SpaceVR à San Francisco en sont convaincues... Lire la suite

 
 

Le jeu VR Awakening se contrôle par le cerveau

La jeune entreprise innovante Neurable a présenté lors de la conférence Siggraph le tout premier jeu vidéo en réalité virtuelle contrôlé par l'activité cérébrale via une interface neuronale directe... Lire la suite

 

L'écran autoréparable de Motorola

Motorola a inventé un écran de smartphone capable de détecter des rayures et de les réparer grâce à un polymère à mémoire de forme chauffé.... Lire la suite

 

Les nouvelles technologies au service de l'isolation

La transition énergétique est devenue un véritable sujet d'actualité. Chaque année de nouvelles technologies et innovations sont mises au point pour diminuer la consommation énergétique de nos habitations... Lire la suite

 

Cette anguille robotisée analyse la pollution de l'eau

L’anguille robot est en fait un robot modulaire : chaque partie du corps articulé correspond à un module qui contient tel ou tel capteur, en fonction des besoins propres aux chercheurs ou scientifiques... Lire la suite