Laval Virtual, le plus grand salon dédié à la réalité virtuelle

 

Véritable pied de nez aux salons parisiens, le pari fou de ce salon né en 1999 a su réunir des acteurs innovants de la réalité virtuelle et créer un rendez-vous important hors de la capitale, en plein cœur de la Mayenne. Alors que les casques s’apprêtent à débouler chez le grand public, les organisateurs ont eu à cœur de proposer des expériences encore inédites.

 
La surprise n’est certes plus au cœur de l’événement, mais cette technologie devrait bientôt pénétrer de nombreux secteurs. « On n’est plus dans l’effet waouh, mais ce qu’on peut voir sur les stands sont des projets beaucoup mieux finis, plus aboutis. Tout est mieux, plus fluide, immersif et naturel. On a toujours cette longueur d’avance » précise Guy Le Bras, vice-président du salon.
Avec plus de 170 exposants venus de 40 pays, la réalité virtuelle se mêle forcément à la réalité augmentée. Outre les nombreuses présentations des casques, le salon Laval Virtual présentait également la mise en application de ces technologies dans différentes industries, dont voici quelques exemples décrit ci-dessous. Découvrez ci-dessous la bande-annonce de l'édition 2017, et consultez le site officiel.
 
 
 
 


Vizuality Studio : La réalité virtuelle...en se levant de sa chaise
Voilà un stand qui prenait de la place ! Vizuality Studio est une marque britannique qui entend utiliser la réalité virtuelle sans vous laisser sur une chaise. Le système consiste à se déplacer dans un grand espace (pouvant aller jusqu’à 15 mètres carrés) équipé de 16 caméras de type Vicon. Grâce à un casque propriétaire et sans-fil, le client peut se déplacer à la fois dans l’espace réel et virtuel.
Une technologie qui pourrait servir à de grandes agences immobilières pour faire visiter des appartements ou maisons partout dans le monde. Les vendeurs de cuisines pourraient également s’en servir pour montrer un plus grand nombre de modèles « prêt à emporter » et ainsi économiser de la place dans leurs magasins.
Mais ce n’est pas tout, les architectes peuvent également utiliser le Vizuality Studio afin de pénétrer dans leurs créations. La firme y voit également un bon moyen de vivre une expérience vidéoludique plus immersive, comme le futur de la maison hantée. Leur système demande un investissement important (environ 120000 €), mais peut également être loué.
 
 
 

 
Holodia : Faire du sport et rêver
Les salles de sport ne cessent de fleurir en France, et il faut donc se démarquer. Holodia est une start-up strasbourgeoise qui veut ajouter un peu d’évasion à vos longues séances de cardio. Casque sur la tête, votre session de rameur se transforme en une magnifique balade en canoë. Mais vous pouvez également choisir de vous balader dans un canyon ou dans une antique cité babylonienne. Ce sont au total 8 environnements qui sont proposés. Seul le rameur est aujourd’hui disponible, mais les dirigeants pensent déjà à d’autres projets comme un vélo elliptique. Le principe fonctionne plutôt bien, même si le casque gagnerait à être plus ventilé.
 
 
 

 
HRV : Pour les futurs experts médicaux
La société HRV se spécialise dans le milieu de la santé et de l’industrie. Les produits qu’elle propose permettent aux apprentis et aux étudiants d’améliorer leur technique dans différents domaines. Il était par exemple possible d’utiliser un écran 3D et un dispositif de retour haptique pour simuler une intervention en dentisterie (nommé VirTeasy Dental). Une expérience très intéressante puisque leur dispositif arrive à parfaitement imiter les différents aspects d’une matière. Percer trop loin dans l’émail, et vous sentirez vite la dentine voire pire, la pulpe ! Ce système se décline également pour la pratique de gestes en chirurgie osseuse.
La société se spécialise également dans la biomécanique et apporte des solutions intéressantes (et impressionnantes !) aux apprentis obstétriciens. Il y a là un vrai futur en ce qui concerne la formation des jeunes experts médicaux.
 
 

 
Virtualis : La réalité virtuelle à but thérapeutique
Virtualis est une start-up qui a décidé d’utiliser les casques de réalité virtuelle pour traiter les maux liés à l’oreille interne. Ainsi, le logiciel permet de traiter le mal des transports, l’acrophobie, la cinétose, le vertige et toute sorte de trouble de l’équilibre. Que cela soit une chute d’ascenseur ou une mer déchaînée, Virtualis arrive à recréer les conditions qui provoquent la crise, et peut à terme aider à améliorer l’état des personnes concernées. Cinquante établissements en médecine ORL et en kinésithérapie ré-éducative leur ont déjà fait confiance.
 
 

 
Real Virtuality : Une aventure virtuelle avec des objets bien réels
Malgré les nombreux stands très axés sur le professionnel, le divertissement était tout de même au rendez-vous. C’est notamment le cas de Real Virtuality, une expérience créée par une start-up nommée Artanim, qui permet de vivre une véritable aventure à deux.
Équipées de sac à dos doté d’un micro-ordinateur et d’un casque de réalité virtuelle, deux personnes peuvent plonger dans un univers virtuel rempli de dangers. En plus de laisser un peu d’espace aux participants (à la manière de Vizuality Studio, mais moins imposant), le jeu permet d’utiliser de véritables éléments physiques. Un bâton se transforme donc en torche incandescente et une simple boite devient un coffre en métal. Cela peut paraître anodin, mais cet aspect favorise grandement l’immersion. D’autant plus que votre collège est également modélisé dans le jeu.
On imagine bien un nouveau type de salles d’arcade qui permettrait de profiter de différents scénarios pendant une heure ou deux. C’est en tout cas particulièrement convaincant.
 
 

 
 

 
   
                 

Un réseau de recharge rapide pour les véhicules électriques

Trois constructeurs automobiles allemands (BMW, Volkswagen, Daimler) et l'américain Ford collaborent pour déployer un réseau de bornes de recharge ultra rapide pour les véhicules électriques en Europe... Lire la suite

 

Terzo Millenio la Lamborghini du futur

Le prestigieux institut de recherche américain MIT (Massachusetts Institute of Technology) a signé un partenariat avec le constructeur automobile italien Lamborghini... Lire la suite

 
 

La route du futur stockera la chaleur pour la restituer

Dans un futur proche, il sera possible de rouler sur des routes capables de dénneiger une chaussée, mais aussi de chauffer des bâtiments publiques et des habitations... Lire la suite

 

Des robots scannent les rayons des magasins américains

Certains supermarchés américains testent depuis octobre 2017 des robots capables de scanner les produits entreposés dans les rayons... Lire la suite

 
 

La nouvelle version du robot chien Aibo de Sony

Le premier modèle de ce chien robot  a été commercialisé il y a 18 ans. Truffé de capteurs et dopé à l'intelligence artificielle, il revient dans une nouvelle version prévue pour 2018... Lire la suite

 

L'assistant robotisé de Sony s'appelle Xperia Hello

Tout comme les assistants de Google, Apple ou Amazon, le Xperia Hello est à l’origine un assistant vocal connecté que l’on peut placer dans un salon... Lire la suite

 

Le premier poids lourd électrique se nomme E-Fuso Vision One

Présenté au salon de Tokyo, le camion E-Fuso Vision One, de Daimler, est le premier poids lourd électrique. Il offre une autonomie de 350 km et peut emporter onze tonnes de charge utile... Lire la suite

 

Ce propulseur à ion rend Mars accessible en 17 jours

Un propulseur à ion développé par la NASA a brisé plusieurs records lors d’une série de phases tests. Les responsables espèrent envoyer les premiers astronautes sur Mars d'ici 20 ans... Lire la suite

       

Les voitures autonomes pourront voir dans les angles morts

Développé au MIT, un système subtil d'analyse d'image détecte des personnes et des objets en mouvement dans des angles morts en observant leurs ombres... Lire la suite