Vous profiterez bientôt de la 5G sans même le savoir
 
C'était l’une des tendances du Mobile World Congress, le salon principalement axé sur la téléphonie mobile qui s'est tenu à Barcelone en février 2016. En amont des annonces des constructeurs, certains acteurs commencent à développer l’une des technologies majeures de la téléphonie mobile prévue pour dans quelques années, la 5G.
 
La 5G, c’est avant tout la prochaine norme de réseau mobile qui devrait permettre d’avoir un meilleur débit, mais aussi une meilleure couverture. Cependant, contrairement à la 3G, à la H+ ou à la 4G, la 5G ne devrait pas se traduire seulement par le déploiement de nouvelles ondes. En effet, si le déploiement de la 4G passait avant tout par l’utilisation des fréquences 800, 1800 ou 2600 MHz, la 5G utilisera de nombreuses ondes différentes.
Ainsi les fréquences d’ondes actuellement utilisées pour la 4G devraient également être mises à profit pour le déploiement de la 5G. Insuffisantes à elles seules, elles seront ajoutées à d’autres fréquences d’ondes comme les ondes millimétriques. Celles-ci ont l’avantage d’offrir des débits très importants, mais sont cependant très facilement absorbées ou réfléchies. Enfin, d’autres fréquences encore seront réquisitionnées. Il s’agit de fréquences pour l’instant non utilisées ou qui devraient être abandonnées prochainement comme celles du Wi-Max, des micros sans fil ou de la TNT classique, désormais remplacée par la TNT HD.
En 2013, lors de l’arrivée massive de la 4G en France, tout le monde se demandait quel allait être l’intérêt d’un réseau mobile plus rapide que la 3G+ et la H+, déjà suffisantes pour la plupart des usages. Trois ans plus tard, le constat est implacable, la 4G a apporté un confort de navigation sans pareil sur les smartphones. Il est désormais possible de regarder des vidéos en Full HD sans crainte du buffering, mais également la vidéoconférence de façon aisée, voire même de nouveaux usages comme les applications Periscope, Snapchat ou les vidéos live sur Facebook.
Avec la 5G, ce devrait être pareil. Si la 4G permet actuellement de monter jusqu’à un débit mobile de 225 Mbps, la 5G à son lancement devrait donner accès à un débit jusqu’à 3 Gbps. Bien évidemment, on ignore encore quels seront les usages possibles avec une telle technologie, mais on peut imaginer naviguer dans des espaces de réalité virtuelle hébergés sur Internet en 4K sans surcharger le stockage de son smartphone ou d’autres fonctions qui restent encore à développer.
Un autre intérêt majeur de la 5G réside dans l’Internet des objets. En développement depuis plusieurs années, ce concept d’Internet des objets pose encore plusieurs soucis aux constructeurs. En effet, il peut entrainer une saturation des fréquences fortement sollicitées. Par ailleurs, certains "objets" mobiles comme des voitures connectées à Internet peuvent parfois perdre leur connexion dans certains endroits. Enfin, la 4G telle qu’elle existe actuellement est assez consommatrice d’énergie pour des objets connectés qui ne disposent pas toujours de grosses batteries. La 5G devrait répondre à tous ces problèmes, que ce soit avec les fréquences d’ondes supplémentaires, mais également avec de nouvelles technologies d’ondes comme des modems pour objets connectés moins énergivores.
La norme officielle de la 5G devrait être établie d’ici 2020. Mais d’ici là, les acteurs de la téléphonie mobile auront tous développé et lancé de nouvelles technologies permettant d’augmenter les débits et la fiabilité des réseaux mobiles. Concrètement, cela signifie qu’on pourra profiter de certaines ondes de la 5G avant son lancement officiel. C’est par exemple le cas des ondes en 700 MHz, celles utilisées jusqu’à présent pour la TNT, qui seront libérées pour la téléphonie mobile dans certaines régions françaises à titre d’expérience.
En 2020, ce seront donc les normes précises de l’utilisation du terme 5G qui seront officialisées afin d'établir un standard. Des acteurs comme Qualcomm, Ericsson, Intel ou Orange, présents au Mobile World Congress, ont cependant déjà présenté certaines des technologies qui seront utilisées d’ici là pour augmenter les débits. Reste cependant à savoir si ces technologies figureront au sein du standard. Intel a ainsi profité du salon pour annoncer de nombreuses expériences avec des partenaires aussi divers que LG, Nokia ou Verizon pour développer certaines fonctions de la 5G pré-standard. Si la 5G arrivera donc officiellement en 2020, on devrait en profiter bien avant cette date, sans même le savoir.
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 

9 novembre 2017
L'assistant robotisé de Sony s'appelle Xperia Hello

Tout comme les assistants de Google, Apple ou Amazon, le Xperia Hello est à l’origine un assistant vocal connecté que l’on peut placer dans un salon... Lire la suite

 

4 novembre 2017
Le premier poids lourd électrique se nomme E-Fuso Vision One

Présenté au salon de Tokyo, le camion E-Fuso Vision One, de Daimler, est le premier poids lourd électrique. Il offre une autonomie de 350 km et peut emporter onze tonnes de charge utile... Lire la suite

   

3 novembre 2017
Ce propulseur à ion rend Mars accessible en 17 jours

Un propulseur à ion développé par la NASA a brisé plusieurs records lors d’une série de phases tests. Les responsables espèrent envoyer les premiers astronautes sur Mars d'ici 20 ans... Lire la suite

 

3 novembre 2017
Le tableau électrique connecté Resi9 se fond dans le décor

Surfant sur le phénomène des maisons connectées, Schneider Electric a su s'adapter en proposant ce tableau électrique au design moderne et esthétique, s'intégrant parfaitement dans votre habitation... Lire la suite

   

1er novembre 2017
La lampe Mobiya de Schneider Electric recharge vos appareils

Schneider Electric, spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, commercialise sa lampe solaire Mobiya depuis quelques mois en France... Lire la suite

 

31 octobre 2017
Le robot Forpheus est entraîneur de tennis de table

Forpheus est un robot joueur de tennis de table un peu particulier : il cumule le rôle de partenaire et celui de coach... Lire la suite

   

31 octobre 2017
Les voitures autonomes pourront voir dans les angles morts

Développé au MIT, un système subtil d'analyse d'image détecte des personnes et des objets en mouvement dans des angles morts en observant leurs ombres... Lire la suite

 

30 octobre 2017
Les battements du coeur remplaceront les mots de passe

Le développement de ce système baptisé Cardiac Scan a nécessité trois années de travail. La numérisation détecte la géométrie, la forme et la taille du cœur d'une personne pour l'identifier... Lire la suite