Jia Jia est le premier robot humanoïde conçu par la Chine

 

Jia Jia peut tenir une conversation simple et effectuer de surprenantes mimiques féminines. Ces insolites cyborgs humanoïdes sont annonciateurs d'une Chine peuplée de robots au service de l'homme. Considérée comme le premier androïde chinois, Jia Jia avait été dévoilée en 2016. Depuis, elle a fait beaucoup de progrès, mais son IA est encore limitée.

 
Une équipe de roboticiens chinois vient de présenter sa dernière création. Jia Jia est une humanoïde au réalisme saisissant, dont le visage a été créé à partir de cinq modèles de femmes. Assurément séduisante, Jia Jia n'est en revanche pas très douée pour la conversation. Mais ses concepteurs veulent la doter d'une intelligence artificielle afin de la rendre plus « humaine ». Si elle se tenait au milieu d'un groupe de personnes, il serait certainement difficile de deviner que Jia Jia est un robot. Trois années de travail ont été nécessaires pour parvenir à ce résultat d'un réalisme que certains trouveront épatant, d'autres inquiétant.
Mesurant 1,60 m pour 50 kg, Jia Jia peut parler en bougeant ses lèvres de façon synchronisée et reproduire quelques expressions par des mouvements des yeux et du visage. Dotée de longs cheveux noirs et vêtue d'une robe traditionnelle chinoise, Jia Jia ressemble à s'y méprendre à un humain. Mais son charme a ses limites et certaines questions la laissent encore sans voix. Elle donne par contre sans erreur la météo du jour, et bavarde avec aisance avec son interlocuteur, dont elle peut identifier le sexe, masculin ou féminin.
Selon son concepteur Chen Xiaoping, à la tête d'une équipe d'ingénieurs de l'Université des sciences et technologies de Chine, les robots dotés d'une intelligence artificielle comme Jia Jia pourront réaliser des tâches subalternes dans les restaurants, les maisons de retraite ou encore les hôpitaux chinois. « Dans 5 ou 10 ans, les robots seront très sollicités en Chine », assure-t-il.
Les progrès en matière d'intelligence artificielle sont rapides et les nombreux produits du genre ont capté l'attention du public lors de l'édition 2017 du salon d'électronique CES de Las Vegas, aux États-Unis : lecture de musique contrôlée par la voix par exemple, voire robots capables « d'apprendre » en accédant à l'information dématérialisée (le cloud, ou nuage). Si Jia Jia n'en est pas encore là, son inventeur Chen Xiaoping entrevoit un bel avenir pour ses congénères.
Selon lui, avec le développement économique, beaucoup de jeunes Chinois déconsidèrent les emplois de serveurs, et le vieillissement de la population nécessite dans les hôpitaux et les maisons de retraite davantage de mains, même si elles ne sont pas humaines. Mais Chen Xiaoping désamorce les craintes d'un monde dominé par des robots ultra-intelligents, qui ne nous voudraient pas que du bien. « Du moment que tout ceci est réalisé progressivement et sous contrôle, je ne pense pas qu'il ait une grande influence sur la société. Cela ne sera pas nuisible à l'espèce humaine », assure-t-il.
Les concepteurs de Jia Jia n'ont pour le moment pas de projet commercial. Ils comptent poursuivre son développement en la dotant d'une intelligence artificielle qui lui permettra d'interagir de manière plus naturelle avec ses interlocuteurs et notamment de pouvoir rire et pleurer.
 
 
 
 

 
 
 
 

 
   


































 
 
 
                 

17 janvier 2018
Voici la première main bionique portative dotée du sens du toucher

Une équipe de scientifiques suisses, italiens et allemands, a dévoilé la toute première main bionique dotée du sens du toucher, et suffisamment allégée pour se porter en dehors du laboratoire... Lire la suite

 

15 janvier 2018
Le Wattup Mid Field recharge tous les appareils d'une pièce

Ce chargeur sans fil et surtout sans contact a la capacité de recharger les smartphones dans un rayon de moins d’un mètre. Il peut même recharger d'autres types d'appareils... Lire la suite

 
 

12 janvier 2018
Bezel-free kit fait disparaître les bordures d'un bureau à trois écrans

Asus dévoile une invention très pratique, le Bezel-free Kit. Il s’agit de deux barres embarquant des miroirs/lentilles à placer entre les écrans d’une configuration à trois écrans... Lire la suite

 

12 janvier 2018
La bague Motiv Ring se veut plus discrète qu'un bracelet connecté

La start-up américaine Motiv a développé une bague, sobrement baptisée « Motiv Ring », offrant les mêmes fonctionnalités qu'un bracelet connecté... Lire la suite

 
 

11 janvier 2018
Un seul écran pour regarder un film et jouer à un jeu vidéo en même temps

MirraViz, une start-up américaine, a mis au point un écran qui diffuse des perspectives différentes pour regarder un écran, diffusant ainsi deux contenus différents en même temps... Lire la suite

 

9 janvier 2018
Charging spot 4.0 - Un chargeur à induction pas comme les autres

Powermat innove et dévoile la nouvelle technologie SmartInductive, qui combine tous les avantages du chargement par induction, et les technologies de chargement de longue portée... Lire la suite

 
 

8 janvier 2018
Le premier cargo 100 % électrique est chinois et il navigue déjà

Très impliquée dans l’utilisation d’énergies propres, la Chine vient de dévoiler sa toute dernière innovation dans ce domaine. Le pays a en effet mis au point le premier cargo 100 % électrique... Lire la suite

 

7 janvier 2018
Les vêtements connectés pourront se recharger grâce à votre sueur

Un chercheur de l'université de Binghamton (États-Unis) a créé une biobatterie sous la forme d'un tissu extensible qui fonctionne avec la sueur corporelle... Lire la suite

       

C'était il y a dix ans... L'actualité high-tech en janvier 2008

En janvier 2008, 49% des français avaient Internet, Panasonic dévoilait la première carte SD d'une capacité de 32 Go, Apple présentait le Mac Book Air comme l’ordinateur le plus fin au monde... Lire la suite