Ce passage piéton futuriste est interactif

Un groupe d’architectes, de designers, d’urbanistes tactiques et de technologues créatifs collectivement connus sous le nom d’Umbrellium a développé une approche moderne du passage piéton familier. Le Starling Crossing vise à mettre les gens au premier plan en utilisant des LED pour placer sur la route des marques qui guident les piétons en toute sécurité sur le chemin, tout en précisant aux conducteurs et aux cyclistes quand ils doivent ralentir, s’arrêter et partir. Le prototype de Stigmergic Adaptive Responsive Learning Crossing (ou Starling Crossing pour faire court), a été temporairement installé récemment dans le sud de Londres. Toute la zone est surveillée par des caméras qui alimentent les images d’un réseau neuronal capable de reconnaître les piétons, les cyclistes et les véhicules. Il détermine l’emplacement, la trajectoire et la vitesse de chaque utilisateur de la route et anticipe son prochain mouvement.
La surface de la route, conçue pour résister au poids des véhicules et conçue pour ne pas être glissant même sous une forte pluie, a intégrée des LED contrôlées par ordinateur, visibles de tous les angles, en lumière du jour ou après la tombée de la nuit. Les LED s’allument pour former des marques de route, qui seront familières à tous ceux qui ont traversé, conduit ou fait du vélo dans une rue britannique.


Le passage pour piétons peut être programmé pour n’apparaître que lorsqu’il détecte une personne approchant – par exemple pendant les heures de la journée où il n’y a pas beaucoup de monde – ou peut élargir sa largeur pour accueillir une circulation accrue lorsque la journée de travail se termine.
Quand quelqu’un traverse la route, des marques d’arrêt ininterrompues apparaissent à travers la voie, signalant aux véhicules venant en sens inverse de s’arrêter. Le passage piéton apparaît alors et les piétons se déplacent de l’autre côté de la route.
Pour ceux qui ont les yeux fixés sur l’écran d’un smartphone au lieu de l’itinéraire à suivre, le système va peindre des feux d’avertissement autour d’eux pour les ramener dans le monde réel et s’assurer que leur passage est sûr. Si un enfant court de façon inattendue sur la route, le Starling Crossing crée une zone tampon visuelle importante afin que les conducteurs et les cyclistes proches soient mis au courant de leur trajectoire et le système peut même essayer de contrer les angles morts du conducteur en traçant un itinéraire de la route.


Le système de contrôle du Starling Crossing peut apprendre les tendances de la circulation au fil du temps et adapter les marques affichées en conséquence. «Si la plupart des gens qui sortent d’une station de métro finissent par marcher en diagonale en direction de l’entrée du parc, le passage à niveau peut se reconfigurer en traversée diagonale ou même trapézoïdale, avec des zones tampon de sécurité correspondantes», explique Umbrellium.
Le passage pour piétons interactif et dynamique a été commandé par la compagnie d’assurance britannique Direct Line et la firme de design Saatchi & Saatchi, et semble être une étude de conception seulement. Il n’y a aucune signe qui montre qu’un tel système soit déployé pour une utilisation réelle. Mais il reste un concept intéressant qui pourrait fonctionner avec les technologies existantes de gestion du trafic pour aider à faire passer l’humble passage piéton dans le 21ème siècle.

 
 
 
 
 
 
 
 
   


 
 
 
L'actualité des nouvelles technologies


 
21 avril 2019
L'enseigne Franprix teste un robot-caddy autonome


 
19 avril 2019
Dix exemplaires de robots Spotmini tractent un poids lourd


17 avril 2019
La caméra infrarouge se démocratise sur les drones

15 avril 2019
L'intelligence artificielle assiste ce vélo électrique

 
14 avril 2019
Dans quel sens vont se déplier les smartphones pliables?